Aménagements en faveur de la faune sauvage en milieu urbain

La commune installe des aides à la nidification pour les abeilles ou d’autres infrastructures spécifiques pour la faune sur des surfaces publiques situées en milieu urbain. Les nichoirs pour oiseaux ou les nichoirs à chauves-souris ne sont pas considérés sous ce point (voir 2.9.). Les murs en pierre sèches n’appartiennent pas non plus à ces structures spécifiques (ils sont à comptabiliser sous 2.1). Les ruches pour abeilles domestiques ne sont pas non plus comptabilisées. Concernant les aides à la nidification pour les abeilles sauvages, une surface minimale de 0,5 m2 est à respecter et une offre suffisante de sources de pollen et de nectar doit être garantie à proximité immédiate de ces structures. L’aménagement des différents compartiments composant ces aides à la nidification pour les abeilles sauvages peut varier, il importe de veiller à avoir une diversité suffisante. Autres exemples : abris pour hérissons, cairns et murgiers ou similaires en faveur des reptiles ou encore abris pour muscardins et loirs gris.

Aide : Diversité des abeilles

Répartition des points (en nombre) :
     Fonction affine : 1 point correspond à 33 infrastructures et 3 points correspondent à ≥ 100 infrastructures
     < 33 infrastructures : 0 point
Nombre maximal de points : 3

Derniers médias
Circulaire du Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement Durable
pdf - 639.86 Ko