Gestion extensive des espaces verts

Pourcentage des espaces verts publics, hormis haies, arbres et arbustes, gérés de manière extensive par rapport au total de la superficie des espaces verts publics en milieu urbain pour lesquels la commune est responsable de l’entretien (éventuellement également des propriétés de l’État, des surfaces appartenant à la CFL, etc.).
Par gestion extensive, on entend l’entretien des espaces verts concernés sans utilisation de fertilisants ou de pesticides, avec, le cas échéant, une fauche tardive / fauche échelonnée, ainsi que l’utilisation de plantes sauvages autochtones ou d’arbustes d’ornement donneurs de pollen et de nectar sélectionnés ou encore de semences de plantes sauvages autochtones (« Wëllplanzesom Lëtzebuer » – dans la mesure où ces semences sont disponibles) lorsque des espaces verts sont nouvellement aménagées ou réaménagées. 
Des exemples de tels espaces verts sont des prairies fleuries riches en espèces, des pelouses maigres ou sur du gravier avec des espèces qui confèrent une valeur écologique, des plantations de plantes vivaces offrant du pollen ou du nectar. Concernant les surfaces fauchées, 10 à 20 % de la surface n’est pas fauchée afin d’offrir un abri et des ressources alimentaires aux insectes et autres animaux.

Les publications et sites web suivants peuvent p.ex. constituer une aide pour la gestion extensive des espaces verts :  
•    Création d'espaces verts proches de la nature en milieu urbain
•    Nature et construction
•    Naturnahe Anlage und Pflege von Parkplätzen
•    http://www.ounipestiziden.lu/arbeiten-ohne-pestizide-gemeinde.html

Répartition des points (en %) :
     Fonction affine : 1 point correspond à 20 % et 5 points correspondent à 100 %
     < 20 % : 0 point
Nombre maximal de points : 5

Derniers médias
Circulaire du Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement Durable
pdf - 639.86 Ko